MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Hommages

Restez informé(e) en consultant cette section régulièrement. Nous y inscrivons les dernières nouvelles, les récents événements et des chroniques se rattachant à notre Maison commémorative familiale.

Hommage à M. Claude Gagné

Hommage à M. Claude Gagné

Hommage rédigé et lu par sa fille Mélanie Gagné lors de la célébration commémorative. Bon voyage papa Nous venons de perdre un géant. Notre CloClo, Papoute, Face Varte nationale. Papa a vécu avec la maladie pendant près de six ans. Il lui a tenu tête jusqu’à la fin. Il a été courageux et résilient. La leucémie a dû même regretter de s’être installée dans ce corps de grand guerrier. À sa fête, le 25 avril dernier, il avait de la difficulté à marcher à cause de la maladie. Mais il était tellement heureux de célébrer son anniversaire en famille, qu’il a trouvé la force d’inviter ma mère à danser. J’étais bouche bée et surtout pleine d’admiration et de fierté. Maman a aussi été très forte pendant toutes ces années en épaulant mon père avec dévouement. Cet amour et cette force seront toujours une source d’inspiration pour moi. Papa était aimant, généreux, curieux, bienveillant, ouvert, drôle et taquin. Il aimait profondément la vie et avait une bonne capacité d’émerveillement. Un beau paysage, une marche sur la grève, un repas en famille ou entre amis, toutes ces choses qui ne coûtent rien avaient une grande valeur pour lui et le rendaient heureux. Le départ d’un géant comme Claude laisse un vide immense. Nous devrons apprendre à vivre avec son absence. Nous devrons combler le vide avec de beaux souvenirs, des leçons de vie et quelques folies et niaiseries. C’est clairement ce qu’il voudrait qu’on fasse. Claude a été un mari, un père, un grand-père, un frère, un beau-père, un ami, un collègue, un beau-frère, un oncle en or. J’ai eu de la chance d’avoir un père attentionné et dévoué comme lui. J’ai appris beaucoup de lui. J’ai acquis de belles valeurs entre autres. Je savais que la santé et l’amour sont de grandes richesses. Le reste est futile. Cette épreuve m’en a davantage fait prendre conscience. Marchons, courons, dansons, amusons-nous en étant conscient de notre privilège d’être en santé et ayons une pensée pour ceux qui ne peuvent plus le faire. Profitons de la vie jusqu’au bout, comme papa l’a fait. Soyons bienveillants aussi. Bon voyage papa géant et merci pour tout. Ta fille, Mélanie

Hommage à M. Gabriel CANUEL

Hommage à M. Gabriel CANUEL

Hommage lu lors de la célébration commémorative Cher papa, Gabriel ou plutôt Gaby, tu as été le grand frère, l’époux, le papa, le papi et tu seras toujours présent dans nos cœurs. Tu as été un modèle de détermination et de volonté. Tu te fixais des objectifs et la plupart du temps tu y arrivais. Ta famille a toujours été une priorité pour toi. (L’époux) Tu avais choisi TA Thérèse, tu as été généreux et attentif à ta douce. Vous avez passé 59 belles années ensemble. Nous avons été des témoins privilégiés de votre amour. (Le père) Tu as toujours été disponible pour tes enfants, présents pour nos études, à faire le taxi, à voir qu’on ne manque de rien, à nous encourager et à nous supporter dans nos parcours. Toujours de belles vacances, la plupart du temps à la plage de Shédiac qui était ta destination préférée pour faire du camping. Des souvenirs mémorables avec oncle, tante, cousin et cousine, gravés dans la mémoire de plusieurs d’entres nous. (Le papi) Un bon jour, tu as été fier d’être papi. Tu t’es toujours intéressé à Félix et Xavier. Et tu n’as pas oublié de leur montrer à jouer aux cartes. Tout à fait normal quand on a du sang de Canuel. (L’homme) Un homme travaillant sans compter les heures à TON usine. Le dessin industriel a été ta passion. Un homme impliqué dans ta communauté. Un sportif, le ski de fond, le curling et les quilles. Un homme discret, réservé, ordonné et structuré dans tes affaires. Valeurs que tu nous as transmises. Les dernières années, la maladie t’a accablé. Tu as déjoué les pronostics des médecins qui te donnait que 6 à 12 mois au plus 18. Cela fait 8 ans de cela. Un vrai combattant. Tu nous as permis d’être avec toi plus longtemps et de bénéficier de ta présence. Tu es parti pour un repos bien mérité. Veille sur maman et sur nous tous. Tu es maintenant NOTRE ange Gabriel. Un énorme Merci pour tout et au revoir Pa !

HOMMAGE À M. YVON LARUE

HOMMAGE À M. YVON LARUE

HOMMAGE À MON PÈRE Papa, Dimanche le 22 avril tu nous quittais subitement après un bel après-midi entouré de ta famille et de tes amis. Personne ne se doutait que tu allais partir en douce comme tu l’as fait… Tu es maintenant près de grand-maman, grand-papa, oncle André, Marcel, Denis et tante Marie-Marthe. Il me semble que je vous entends même rire aux éclats… Tu es aussi avec tous ceux que tu appréciais sur terre, Robert Jackson, Yvon Sauvageau et tous les autres… À l’annonce de ton diagnostique de janvier, tu as commencé à te préparer sereinement pour ce grand départ. Tu mentionnais que tu n’avais pas peur de mourir et que tu étais prêt. En quelque sorte, tu nous préparais aussi à ton départ. Ton désir de quitter ce monde s’est exaucé et tu peux maintenant respirer librement et profondément. Papa, tu as été un père présent, généreux, à l’écoute, dévoué et travaillant. Tu nous as transmis de belles valeurs humaines et familiales. Tu as été également un bon mari avec 55 ans de mariage avec maman. Aujourd’hui, papa, je tiens à dire un immense merci à Maman, car elle a permis que tu demeures chez toi presque jusqu’à la fin malgré tes forces qui diminuaient. Elle t’a donné les meilleurs soins, les meilleures attentions et les meilleurs petits plats. Je veux aussi dire merci à mon frère Daniel pour ses visites en fin de soirée les derniers temps et à Nancy B pour ses petits plats préparés. Merci à Danick, Enrick, Alexandre et Rafael qui ont partagé de bons moments avec toi pour ta fête, Pâques et tes derniers jours. Merci à Joël, mon conjoint de t’avoir fait tellement rire les derniers temps de ta vie et de m’avoir supportée dans cette épreuve. Merci tout particulièrement à Danick et à Alex, mes garçons de m’avoir beaucoup partagé les derniers temps avec papy et mamy. Merci à Nathalie et Serge, les grands amis à mes parents de leur présence et de leur support. Merci papa pour toutes les dernières soirées de cinéma que nous avons passées ensemble collés avec maman, merci d’avoir partagé toutes les cochonneries : chips, liqueurs chocolat, friandises, bretzel… Je n’oublierai jamais notre complicité face au gros sac de craker jack… Je sais que tu nous entends alors je te dis merci d’avoir fait partie de ma vie et de nos vies. PAPA TU ES UN HOMME D’EXCEPTION, ta vie se poursuit et on se retrouvera bientôt! Je t’aime papa, Ta fille Nancy

Hommage à M. Robert FORTIN

Hommage à M. Robert FORTIN

HOMMAGE À GRAND-PAPA Le 11 janvier 1929, alors que sévissait la grande crise économique, naissait une personne qui deviendra un jour modèle de père pour moi, Robert, que ses compagnons de travail de la Boulangerie Pelletier appelait affectueusement BOB. Amoureux de sa femme Marie-Claire, ils eurent 2 beaux enfants, Johanne et Julien. C’était un homme vaillant qui a travaillé dans le bois sur la Côte-Nord avec ses frères Roland et Lionel à 1$ la corde! Chauffeur de taxi, il a longtemps été camionneur dont 13 ans pour Gailuron et a été concierge au Garage Paul-Émile Bouffard. Outre le travail, il avait une passion qu’il a su partager dans plusieurs mariages et soirées de la région : la musique. Il jouait plusieurs instruments : guitare, orgue mais surtout du violon. Ne vous demandez pas pourquoi j’aime autant la musique et si je suis devenu DJ c’est un peu parce qu’il m’a transmis cette passion. Je n’ai pas eu de père dans ma vie, mais tu as joué ce rôle durant mon enfance et lorsque j’étais à l’université, si j’ai été chercher mon diplôme c’est grâce à toi. Je t’en serai toujours reconnaissant. Quand j’allais te voir au foyer, tu voulais jamais que je parte, tu me disais : reste encore un peu t'es pas pressé. Je me souviendrai toujours de ces belles discussions qu’on a eues ensemble et de ta voix au téléphone quand tu t’informais pour savoir si ça allait bien dans ma job… En 2009, on t’a diagnostiqué la maladie d’Alzheimer et nous avons dû composer avec elle. Ces derniers mois à ta résidence George Fournier n’ont pas été facile. Toi tu en avais peut-être pas connaissance, mais nous on te voyait diminuer peu et à peu et ce fut très difficile. Par contre, remercions la vie car tu nous a reconnus jusqu’à la toute fin, même à l’hôpital. Tes souffrances sont terminées et nous en sommes soulagés. Je t’avais fait une promesse d’être là pour toi jusqu’au bout de ta vie et je suis fier d’avoir respecté mon engagement. Tu peux partir en paix et aller rejoindre ta femme que tu aimais tant et tous ceux et celles que tu aimes et qui sont là-haut pour t’accueillir. Aurevoir grand-papa, fait un bon voyage dans ta dernière run de camion qui te mène vers les cieux. Dave

Hommage à Mme Francine GAGNÉ

Hommage à Mme Francine GAGNÉ

Chère Francine, C'est à ton tour de te laisser parler d'amour... Comme tu le sais déjà, nous t'aimons tous tendrement et infiniment. Nous te remercions pour ton temps, ton dévouement, ta générosité et tout ton amour. Nous espérons, dans ce nouveau voyage, que tu trouveras un repos intérieur, une quiétude méritée et une profonde paix. Laisse-toi balancer au rythme d'une douce et fraîche brise. Protes-en pour te faire bronzer sous les caresses du soleil. Laisse-toi dériver par le mouvement calme et mélodieux des vagues vers un lieu tranquille et apaisant. Maintenant, prends soin de toi. Tu seras toujours présente dans nos pensées et nos cœurs. Tu es notre plus brillante étoile dans le ciel, Continue de nous éclairer comme tu l'as toujours si bien fait. Un jour, on se retrouvera... Ta famille qui t'aime fort.

Hommage à M. Albert Thibeault

Albert ! Comme tu vas nous manquer ….Tel un phare qui veille de sa lumière, tu as su prendre soin des tiens avec une générosité sans fin, ni limite. Ta présence, ta force, ton courage, ta détermination, ton humour décapant ont fait de toi une personne inoubliable pour tous ceux et celles qui ont eu l’honneur et le bonheur de croiser ton chemin. Un homme simple, au cœur grand comme le fleuve… Toujours partant, toujours gagnant : le golf, les quilles, le billard et la pétanque… médailles et trophées auront souligné ta valeur inestimable. Tu as continué de lutter avec une force herculéenne, un courage et une volonté aussi solides que les grands érables qui ornaient ton «lot à bois« que tu aimais tant … Tu y as cru jusqu’au bout et tu as su accepter l’inacceptable avec une sagesse de Bouddha. Gourmand de la vie et de toutes les sucreries, tu démontrais un appétit grandiose pour toutes ces petites choses qui alimentaient ton bonheur contagieux et que tu partageais avec ta belle Louisette (ton ti-lou), ta famille, tes amis, tes collègues. Toujours le cœur à rire, le mot bien placé et les intentions nobles. Le temps s’est chargé d’arriver à la fin. Maintenant c’est à nous d’accepter avec autant de courage que tu as su le faire. Que ce départ soit l’arrivée dans une Nouvelle VIE… l’éternité avec ta mère qui t’aimait tant, ton père qui ne tarissait pas d’éloges à ton égard et tous les autres qui t’accompagnent dans cet ultime voyage …. Salue-les pour nous ! Une chose est certaine, tu seras reçu comme un roi… Tu resteras à jamais gravé dans nos cœurs Albert... Bon voyage! «Ben manque» qu’on se reverra un jour…

Hommage M. Daniel IMBEAULT

Hommage M. Daniel IMBEAULT

Hommage à M. Daniel Imbeault lu lors de la célébration commémorative Le texte que je vais vous lire aujourd'hui a été écrit par Hélène, la jeune sœur de Daniel. Étant donné les circonstances, elle m'a demandé d'en faire la lecture à sa place, car son chagrin emporte son cœur dans de grandes émotions. «Aujourd'hui, je veux vous parler de notre frère Daniel, un homme si courageux avec un moral de fer. En premier, je veux partager avec vous la pensée qui est sur sa carte souvenir que maman a choisie spécialement pour lui. Vous verrez, c'est très représentatif de Daniel : «La maladie a emporté ma vie, malgré tout le courage que j'ai mis à la combattre. Mon âme est maintenant libre, et je suis délivré de la souffrance. Puisse Dieu comprendre ma foi vacillante et m'accorder son amour et son pardon, comme je l'accorde à tous ceux que j'ai aimés, pour emporter en moi que les meilleurs de mes souvenirs. Je suis parti dans la sérénité et la paix de l'âme et j'espère que vous la trouverez aussi. Dieu, bénissez ma famille et soyez le protecteur de ceux que j'aime». Il y a quelques années, Daniel a partagé sur son mur Facebook une pensée qui avait surement touché son cœur. J'ai remarqué ce beau message que Daniel voulait nous faire part. Le voici : «Parti trop tôt... Parti trop jeune... Parti avant mon heure ou... Parti tout simplement. Mais, pourquoi moi... ? Que de questions...» En regardant le ciel, on se dit qu'il veille sur nous. On pense souvent à lui, le matin, le midi, le soir, en regardant les étoiles, la lune, une date, un endroit, une rencontre de famille, un chat, une photo et soudain une larme qui s'échappe. Daniel, tu resteras toujours gravé dans nos pensées. On vient de perdre un maillon de la chaine familiale. Certaines personnes qui nous côtoient prétendent que ce n'est pas simple d'entrer dans le noyau familial de la famille Imbeault. Même lors de grands rassemblements de parents, on retrouve presque tout le temps cette même famille, autour de la même table, car le rire, la joie et le bonheur y sont toujours présents. Daniel, je suis certaine que ton plus grand désir est que cette belle chaine reste liée. Tu es et seras toujours ce maillon, invisible, mais solide, qui maintiendra cette chaine familiale, unie dans l'amour, le bonheur et la paix. En terminant, Daniel était un fanatique du groupe Kiss. Aucun autre groupe ne pouvait l'amener au-delà de ces sentiments qu'il ressentait en les écoutant. donc, en mémoire de Daniel, on va vous faire entendre sa chanson préférée de Kiss. Ce n'est peut-être pas une chanson de circonstance dans la tête de certain, mais cette chanson est pour Daniel notre frère. Je suis certaine qu'il appréciera nous dire adieu sur cet air qui lui procurait un grand bien-être intérieur. Au revoir Daniel..

Hommage à Mme Dorice SIMARD

Hommage à Mme Dorice SIMARD

HOMMAGE PAR SON AMIE CAROLE Ta destinée s'est éteinte, là en plein vol, sur un parcours de fin de vie très sinueux. Tu t'es envolée avec ta douceur et tu nous as tous laissés sur le quai de la vie. Ce que tu as semé sur ton chemin, il germera en nous et nous serons plus grands de t'avoir aimée. Pour moi, c'est ton émerveillement qui m'était le plus doux et tu le parsemais à tous autour de toi. Nous avions ensemble fait tant de choses et il y en a autant que nous aurions voulu faire. Partager, rire, danser, voyager et même pleurer quelquefois. Ces petits et grands secrets que nous avons partagés au gré du temps. Je pourrais raconter toutes ces anecdotes qui ont jalonné nos merveilleux moments, notre complicité... mais l'émotion m'étreint. Ton départ nous fait penser à l'importance de vivre bien, au jour le jour, à tout instant. Profitons des instants du jour, rassemblons-nous en famille, dégustons la vie entre amis car nous ne savons rien de «demain». L'évocation de ta vie est à la fois douloureuse et réconfortante. Essayons de garder le meilleur de toi dans nos plus sublimes souvenirs. Tu seras à jamais le scintillement du diamant sur la neige, la lumière de notre soleil et l'effleurement du vent sur notre joue. Je t'aime et tu seras à jamais dans mon cœur... Ta best ! Carole xxxxx

Hommage à M. Roland DURETTE

Hommage à M. Roland DURETTE

HOMMAGE À PAPA Ce matin, comme tous les matins, le jour s'est levé, mais pas toi. La vie ici-bas est terminée..., tu nous as quittés. Mais nous savons tous que bien qu'invisible à nos yeux, d'où tu es tu nous regardes et tu nous entends. Tu as rejoint beaucoup de ceux que tu as aimés et qui t'avaient tant manqué. Vers les derniers jours de ta vie, nous avons lu dans tes yeux les douleurs et la peur. À tour de rôle, nous t'avons encouragé à suivre la lumière et nous sommes heureux qu'enfin tes souffrances soient terminées et que tu respires enfin la liberté. Malgré cette acceptation, nous ne pouvons pas nous empêcher d'avoir mal, mais nous savons que tu seras là pour nous aider à guérir notre chagrin. Si nous avions eu à choisir, nous n'aurions pas pu trouver mieux que le père que tu as été. Dans les bons comme dans les mauvais moments, tu as été un père merveilleux qui a su nous pardonner nos faiblesses et nous donner tout l'amour que tu possédais. HOMMAGE À GRAND-PAPA Du plus loin de nos souvenirs, tes grandes qualités ont marqué nos vies. Nous garderons à tout jamais dans nos cœur l'image de l'homme généreux, serviable, honnête mais combien ratoureur. L'image d'un homme travaillant qui n'arrêtait jamais et c'est l'exemple que nous avons suivi. Tu sais GRAND-PAPA, tu as été un grand-père sensationnel pour tes petits-enfants. De toi, ils gardent de merveilleux souvenirs, dont ton fameux paquet de gommes que tu avais toujours dans ta même poche de chemise. De ton petit sourire en coin assoupi dans ton fauteuil à essayer de nous faire sursauter. Avec toi, nous avions le droit d'aller dans tes jardins, manger des fraises et des framboises puis du chocolat avant de souper, mais fallait jamais le dire. Chacun notre tour, on se souvient des nombreuses fois que tu nous a fait danser dans tes bras. Avec toute la patience que tu avais, on s'aperçoit que tu avais gardé ton cœur d'enfant. Grand-papa, tu seras toujours dans nos cœurs. Le matin de ton départ, maman à tes côtés te disait (quel soulagement Roland, c'est fini, tu vas être bien, mais notre vie ça a été trop court). tu as été un bon mari pour Hélène qui a partagé ta vie, pendant 60 ans et que tu as tant cherchée dans l'oubli de ta mémoire qui a marqué tes dernières années. Quelle maladie, souffrir de ne pas se souvenir ! Aujourd'hui, nous sommes tous réunis pour te dire au revoir et pour te dire une dernière fois à quel point on t'aime. Tous ensemble, on te dit merci Roland d'avoir fait partie de notre vie. Une personne chère ne nous quitte jamais. Elle vit au plus profond de notre cœur et pour la revoir il suffit de fermer les yeux. Et maintenant, la vie continue... Merci papa. Là-haut on se reverra.

Hommage à Mme Hélène CARON DURETTE

Hommage à Mme Hélène CARON DURETTE

Hommage rédigé par sa fille Nicole Comme ce fut si souvent au cours de ta vie, c'est autour de toi que nous nous réunissons tous aujourd'hui, maman. Épouse, mère, grand-mère, marraine, amie.. tu as été tout ça et tu le resteras. L'énergie extraordinaire qui t'as animée tout au long de son existence et qui même dans la maladie ne t'a pas quittée, est à présent un trésor pour nous tous. C'est dans cette énergie que nous puisons pour faire face à ta disparition et au vide qui s'est installé en nous. La multitude de souvenirs qui s'entrechoquent dans nos têtes est la preuve à la fois de l'importance que tu avais dans nos vies et de la richesse que tu nous as apportée. Te voir dans la cuisine à monter un bouilli ou un cipâte, ce n'était pas trop long et le tout accompagné de bonne tartes qui faisaient le bonheur des tiens et surtout de tes petits-enfants, jouer aux cartes avec des amis jusqu'à très tard le soir, expliquer patiemment un devoir ou même crier à papa de venir dîner nous manquera infiniment... Mais cette voix si douce et jamais plaintive restera toujours dans nos cœurs. Si on est heureux maman, c'est grâce au bagage empreint de tendresse et de fierté que tu nous as transmis depuis notre naissance, sans jamais flancher. Parfois on était durs, souvent bêtes, insolents même. Tu nous as toujours accordé ton pardon, avant même qu'on te le demande. Voici un «Merci» sincère pour les choses merveilles que tu as faites pour nous, sans attendre de reconnaissance. Merci d'avoir fait du foyer familiale l'endroit le plus chaleureux du monde... Et d'offrir des mots de conseil ou de réconfort, et ce toujours au bon moment. Merci pour la patience dont tu as fait preuve, même si cela n'était pas toujours évident. Merci de nous avoir donné l'exemple de ce qu'une mère pouvait être. Aujourd'hui, nous sommes réunis en ce lieu pour te dire combien nous t'aimons et pour te remercier de ta présence constante auprès de nous, mais il y a cependant une chose dont nous sommes certains, c'est que pour nous tous, toi qui advienne, tu seras toujours là. Merci petite maman, repose en paix et sois certaine de toujours rester vivante en nous. Et maintenant maman, toi qui aimais tant voyager, envole-toi sur les ailes de tes oiseaux blancs et va rejoindre ton beau Roland... BON VOYAGE MAMAN !

Pages :
Nous suivre