MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Hommages

Restez informé(e) en consultant cette section régulièrement. Nous y inscrivons les dernières nouvelles, les récents événements et des chroniques se rattachant à notre Maison commémorative familiale.

Hommage à M. Bertrand LAVOIE

Hommage à M. Bertrand LAVOIE

Hommage à monsieur Bertrand Lavoie, préparé par son fils Gérald et lu par sa fille Sonia, en l'église de Saint-Damase, le samedi 9 juin 2018, jour de la célébration commémorative. Notre père, Bertrand Lavoie, est un homme d’exception; l’une de ces personnes dont la personnalité et le parcours dépassent ce que les mots peuvent décrire. C’est donc avec humilité que je lui rends hommage aujourd’hui, au nom de mes frères Denis, Gérald, Martin et ma sœur Johanne. Pour ceux qui l’ont côtoyé, Bertrand Lavoie était un homme d’engagement. Cet engagement était un peu comme sa poignée de main, ferme, généreuse, courageuse mais tellement sensible. Son sens infaillible de l’engagement s’exprimait d’abord et avant tout dans sa famille. Avec ses frères et sœurs, papa était toujours désireux de se rassembler, de célébrer les occasions en famille. Et jusqu’à ce jour, les enfants d’Augustin et Marie-Anne se réunissent encore pour souligner leurs anniversaires de naissance, une tradition qui a subsisté malgré les décennies qui se sont passées depuis leur enfance. Son engagement s’exprimait quotidiennement dans son union avec maman, Raymonde. Ensemble, toujours partis ‘’d’un bord pis de l’autre", papa et maman ont partagé soixante ans de vie conjugale. Maman était toujours prête à supporter son mari dans ses projets : elle cuisinait les repas pour la visite d'après messe, préparait les papiers pour les nombreuses réunions et était toujours à ses côtés, tout simplement. Et quand maman a dû se faire opérer les genoux, papa était à ses petits soins, s’occupant de tous les petits détails. Raymonde étant une femme de caractère, reconnue pour sa mèche parfois un peu courte, papa prenait un malin plaisir à la taquiner…Quand elle mordait finalement à l’hameçon, on entendait souvent papa dire ‘’ben voyons maman’’. Plusieurs membres de notre famille se demandent toujours ce que Bertrand et Raymonde pouvaient tant se dire lors de leurs interminables conversations après s’être couchés le soir. Maman, je peux te dire que tu as rempli ton rôle d’épouse à merveille et que ton Bertrand, tu l’auras soutenu jusqu’au tout dernier moment. De la part de toute la famille, merci d’être la femme forte que tu es. Pour nous, ses cinq enfants, papa était une source d’inspiration et une influence tellement positive. Un père aux valeurs profondes, sur qui l’on pouvait toujours compter, une personne déterminée qui nous disait ‘’ on s’en va la’’ avec confiance et détermination. Un mentor et un modèle que l’on admirait, mais qui était à la fois accessible et tellement humain. En amitié, l’engagement de Bertrand était tangible. La solitude étant l’une de ses insécurités les plus profondes, papa adorait être entouré. Il aimait tisser des liens, rencontrer des gens et se réunir avec ses amis. Dans ses derniers jours, il aura exprimé avec grande tristesse à quel point ses amis lui manqueront. En son nom, nous tenons à remercier ses amis pour leur support et leur affection tout au cours de sa vie. Nous savons à quel point, il a chéri les moments partagés avec vous. C’est dans sa vie collective que l’engagement de papa a connu son apogée. Agriculteur, homme d’affaires industriel et politicien municipal, il était un leader au service de sa communauté. Il accordait de l’importance au respect de ses concitoyens, une valeur qu’il considérait essentielle pour créer toute forme de consensus ou de rassemblement collectif. Il était fier de s’être oublié pour servir sa communauté. Aux citoyens de ‘’son St-Damase’’, nous tenons à exprimer notre profonde gratitude pour lui avoir fait confiance durant toutes ces années et pour lui avoir permis de grandir et d’évoluer. Papa, c’était un homme dont le cœur était ancré dans les traditions, mais qui avait les yeux tournés vers l’avenir pour admirer l’évolution de notre société. Le progrès technologique le fascinait, et cet enthousiasme se traduisait par un désir d’apprendre en se mettant constamment au défi. Il était d’ailleurs doté d’un esprit plutôt compétitif et tous ceux qui auront joué aux cartes ou au shuffleboard à ses côtés peuvent en témoigner. Homme sensible, il avait la larme TRES facile, mais pour compenser, la vie lui avait accordé un sens de l’humour hors pair. Il adorait rire et raconter des histoires, tant et aussi longtemps qu’il n’était pas l’objet de dérision. On ne voyait pas beaucoup son grand sourire et son impeccable dentier quand on se moquait de lui! Papa, c’était un bon vivant, un amoureux de la vie. Il aimait manger, rire, jouer, voyager, s’amuser. Il aimait aller en Floride, faire du camping avec sa roulotte et se promener dans sa Cadillac avec maman. Son dernier combat avec la maladie fût donc très difficile à accepter pour un semeur de vie comme papa. Mais même dans ces circonstances, il n’est jamais devenu une victime de sa maladie et était déterminé à se dépasser en continuant d’apprendre de la vie et de son sens. Maintenant est venu le temps pour Papa de vous offrir sa dernière poignée de main. Nous savons qu'il aurait aimé avoir quelques mois de sursis pour vous saluer en personne, à la hauteur de ses valeurs et de ses désirs. Il aura certainement aimé la vie, mais sa passion, c'était vous, les gens qui l'entouraient et qui l'aimaient en retour. Lorsque venait le temps de se quitter, Papa nous disait souvent, ‘’Bonne chance’’. C’est sur ces mots d’espoir et d’optimisme que je termine aujourd’hui l’hommage à mon papa, Bertrand, en vous disant merci d’être là et « Bonne chance »


Facebook Partager sur Facebook
Nous suivre