MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Conjuguer vivre et survivre

Conjuguer vivre et survivre

Je vis la pleine satisfaction de l’accomplissement de mon être, de ce que je suis, pendant que d’autres survivent à la souffrance de ne pas avoir pu trouver leur propre identité. Tu vis avec plaisir ta popularité et la reconnaissance des tiens dans la collectivité, pendant que certains survivent aux moqueries que leur livrent les gens de leur entourage. Il vit en pleine santé dans la quiétude de son foyer, pendant que d’autres survivent avec la maladie qui cohabite avec eux dans leur logis. Nous vivons la joie et la satisfaction de nos déplacements lors de beaux voyages, pendant que certains survivent à l’isolement imposé par leur corps épuisé. Vous vivez au grand jour de la prospérité de votre travail, pendant que d’autres survivent en secret dans l’incertitude de leur lendemain. Ils vivent du matin au soir le grand bonheur de l’arrivée du nouveau-né dans la famille, pendant que certains survivent jour et nuit à la grande peine d’avoir perdu un être cher. Nous pourrions étaler encore de nombreux autres énoncés en conjuguant l’opposition de ces réalités. Depuis toujours, certains vivent allégrement pendant que d’autres trop souvent survivent difficilement. Et si nous devenions plus sensibles à cette évidence, si nous partagions de notre temps, si nous étions à l’écoute des autres, de façon à ce que la survivance des autres soit davantage allégée par notre présence, notre support, notre empathie… Au cours des prochains jours, les membres du personnel de la Maison commémorative familiale Rouleau vous invitent à tenter de conjuguer temps et compassion pour faire en sorte que ceux qui survivent présentement, puissent connaître davantage la joie et l’allégresse de vivre. Auteure: Nicole Pâquet, Professionnelle en rituels funéraires


Facebook Partager sur Facebook